Faut-il légaliser le cannabis ?

Lors de mon sondage, la majorité des gens a répondu que oui.

Mais attention il y a des gardes-fous, pas de vente aux mineurs, contrôle sur la route car pas question de conduire si on a fumé.

Et puis l’Etat pourrait gagner des taxes comme sur les cigarettes ce qui n’est pas négligeable.

De toute façon, il faut être honnête et constater simplement la situation dans des villes comme Genève où il y a un dealer à chaque coin de rue. Donc celui qui veut fumer un « joint » le fera que ce soit légal ou pas.

Maintenant, si c’est légalisé il faudrait éviter que la Suisse devienne comme Amsterdam avec tous ses coffee shops. De la vente mais pas de consommation en public.

L’avantage d’une légalisation serait peut-être de diminuer les dealers dans les rues, de faire rentrer des sous dans les poches de l’Etat et peut-être d’avoir une vraie prévention chez les jeunes. Car il faut les protéger et ce n’est pas parce que ça devient légal qu’ils doivent absolument en fumer.

Faire des interventions dans les écoles pour expliquer les risques du THC sur le cerveau qui est en pleine croissance à l’adolescence, et les pourcentage de jeunes qui deviennent schizophrènes parce qu’ils ont consommés trop tôt et trop tout court.

Le cannabis peut être d’une grande utilité dans certaine maladie (cancer par exemple). Donc que ce soit pour un usage récréatif ou thérapeutique, une légalisation semble être une bonne solution.

4 réflexions sur « Faut-il légaliser le cannabis ? »

  1. J’ai participé à ces échanges et suis personnellement hostile à une légalisation de cette substance.
    Il existe déjà sur le marché du cannabis thérapeutique et des dérivés qui sont accessibles pour les malades qui en éprouveraient le besoin.
    La notion de récréatif est dangereuse si l’on sort de ce type de produit contrôlé.
    La libéralisation d’un cannabis sans limite de THC serait dangereuse sur le plan médical et constituerait un marchepied vers des substances plus fortes.
    Quand à dire que cela permettrait de réduire le deal, je n’y crois pas.
    Là c’est une question politique et il y a malgré des interdictions légales, un véritable laxisme institutionnel.
    J’ai une formation médico éducative et sociale depuis 1972 et j’ai travaillé à la fois dans des centres de désintoxication et auprès de victimes de consommateurs.
    Il ne faudrait pas s’enfermer dans le déni des dégâts collatéraux que provoquent la consommation de ces substances.
    J’ajoute que pendant longtemps j’ai été pour la libéralisation du cannabis, mais mes expériences professionnelles m’ont conduit à changer d’avis.

    J’aime

    1. Merci pour votre éclaircissement … J’en prendrais compte

      J’aime

  2. Madame,
    J’aimerais rajouter des remarques que j’estime utiles.
    Il faut savoir que beaucoup de consommateurs de marijuana, ganja, kif, comme vous voulez l’appeler, étaient des personnes qui avaient un jobs et ont commencé la fumette de façon récréative entres potes.
    La quasi totalité de ces personnes cumulent cette consommation avec celle de l’alcool.
    Petit à petit, elles deviennent addictes et commencent à avoir des manquemants.
    A ne plus pouvoir conjuguer et assumer les contraintes de la consommation, le job et les exigences de la vie sociale.
    Tres souvent elles finissent par perdre leurs jobs, à d’avoir des problèmes relationnels ainsi qu’en sur le plan financier.
    In fine, insidieusement elles se marginalisent socialement.
    Le rôle de notre société et de ses décideurs est-il de pas de favoriser cela.
    Je ne le pense pas.
    Comme pour d’autres maux, la prophylaxie s’impose.

    J’aime

    1. Le problème des addictions en tout genre est dramatique, en effet il peut détruire des vies. Mais avec de la prévention et du soutien de qualité nous pouvons aider les gens pris dans cette spirale. Il s’agit avant tout d’une éducation, il faut des moyens financiers pour cela et je m’engage à me battre pour la prise en compte des « laissés pour compte ». Il faut les aider et non les juger.
      Peut-être qu’une dépénalisation permettait de mieux encadrer tout ça, d’avoir les moyens de mener des campagnes de sensibilisation…
      Merci pour votre témoignage

      Lisa Maudry

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close